GERBEAUD Gilles

1 œuvre de l'artiste GERBEAUD Gilles

Né en 1967 à Paris (France), vit et travaille à Crest (France).

Formé à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts à Paris, Gilles Gerbaud produit une oeuvre qui oscille entre dessin et photographie en les associant. Alors que dans ses premiers travaux, il photographiait de nuit des tracés de lumière en relation avec des espaces architecturaux, son travail questionne désormais un processus de juxtaposition entre dessin et photographie, chacune de ces pratiques artistiques interrogeant l’autre dans sa mise en œuvre. Ainsi, l’outil photographique révèle toute l’altérité de l’image enregistrée mécaniquement, tandis que la main dessinant tente de se saisir de ce que l’oeil ne cesse de réévaluer dans l’expérience du regard.

Espaces et usages entretiennent d’étroits rapports dans le travail de Gilles Gerbaud. Interpellant notre regard au travers d’un ensemble de pièces qui concernent le quotidien, il vient bouleverser l’appréhension que nous faisons de ces espaces et objets. Son oeuvre fait preuve d’un intérêt sans cesse renouvelé pour l’échange, le dialogue, et finalement une attitude au monde, tout en témoignant d’un champ créatif original et personnel.

« (…) L’artiste ne se contente pas d’un relevé lumineux restituant la perspective monoculaire. Il lui faut également penser les fonctions du lieu, en rappeler les éléments significatifs. (…) La réflexion portée sur la fonctionnalité d’une construction à venir, le sondage d’un passé récent, la prise en compte des activités économiques, populaires et individuelles sont le lot de l’architecte ; concevoir d’éventuels emboîtements entre ancien et nouveau ; innover, tout en préservant la mémoire des lieux… tout cela Gilles Gerbaud l’élabore à partir de données personnelles réduites à l’essentiel. 

Habitant à Bagneux dans les années 2000, il s’est intéressé à la photographier comme en témoigne cette photo des enfants devant la cité des Tertres.

Cette cité qui a fait rêver bien des familles dans les années 60 était promise à la démolition au moment de la photo pour faire place au tout nouveau quartier sud.

Gille Gerbaut a voulu témoigner  « d’un vide, d’une cité et peut-être d’une vie emplie de mémoire et d’utopie »

© Notice Galerie Françoise Paviot , Michèle Cohen Hadria  Extrait catalogue Gilles Gerbaud « Le rêve de l’architecte » 2000.

MODE D'EMPLOI

COMMENT EMPRUNTER ?

ENTREPRISES

OFFRE AUX PROFESSIONNELS

PARTICULIERS

INSCRIPTION PARTICULIERS

MON COMPTE

ACCÉDER À MON ESPACE