Support : Lithographie
Technique : Lithographie Orientation : Verticale Dimension : 56 x 76 cm
Tirage : 25 + 25(HC)
Signée : oui Numérotée : oui

Pas de description complémentaire disponible

AMARANTH EHRENHALT

Née en 1928 dans le new Jersey (USA).  Vit et travaille actuellement à New-York, a vécu et travaillé à Bagneux de 1960 à 2008

Parcourir le monde de la peinture d’Amaranth Ehrenhalt c’est une promenade dans un paysage changeant mais essentiellement coloré et solaire. La passion est toujours vibrante. Quel que soit le support, ou le médium choisi, sa palette couvre un large éventail. On y rencontre des couleurs vives et flamboyantes, pour passer à des tons cassés, assourdis, plus proches des bruns et des gris, ou encore à des pastels transparents qui jouent les contrepoints.

 Amaranth Ehrenhalt fait partie de cette génération d’artistes américains qui ont passionnément suivi l’évolution des peintres européens, et qui ont en même temps succédé à l’explosion des grands novateurs américains comme Kline, Motherwell, Pollock, De Kooning, etc…, qui ont marqué si fortement la création de notre temps de nouvelles expressions picturales amples, colorées, lyriques dans leur abstraction.

Plus tard, dès son arrivée en France, Amaranth Ehrenhalt a bénéficié de l’amitié et du soutien de Sonia Delaunay. Il est vrai qu’elles ont en commun le goût du mouvement, et la subtilité dans l’organisation des formes et des couleurs. Dans certaines toiles et certains papiers par ailleurs, on pense à des espaces proches de ceux de Kandinsky. Le dessin s’impose alors de manière plus graphique, cerné de noir. Amaranth Ehrenhalt a cependant son langage personnel, épanoui et puissant, évocateur d’espaces aériens habité de planètes, d’étoiles, parcourus de filaments de lumière, de nuages posés ci et là.

Toutes les œuvres rassemblées dans cette double exposition ont pour dénominateur commun un sens rare du mouvement et des rythmes. Les aquarelles peuvent être très vives, ou très écrites. Les gravures et les lithographies donnent prétexte à des d’intéressantes recherches d’accords de couleurs et de lignes. Les bois gravés, sculptés en à-plats de couleur, réalisés vers 1970 montrent déjà à cette époque l’originalité de la démarche d’Amaranth. Et il ne faudrait pas négliger l’important travail réalisé pour les tapisseries et les céramiques.

On s’étonne de ces allers et retours constants entre l’espace libre et les figures cernées et strictes, entre les formes tantôt douces et poétiques, tantôt géométriques et rigoureuses. Mais on y retrouve le même dynamisme, le même amour évident de la vie dans ses débordements de vitalité et de joie, comme dans ses moments de doutes et de contraintes.

La générosité, l’ouverture sur le monde, l’amour de la vie sont en effet les mots clés lui permettent d’appréhender le travail d’Amaranth Ehrenhalt sous toutes ses facettes, en se laissant surprendre et séduire par sa diversité et son renouvellement.

Il faut voir dans chacune de ses démarches une réflexion sur le sens de la rencontre des formes, le désir d’un langage chaque fois différent, chaque fois nécessaire, qui garde toute sa cohérence, et qui corresponde à l’émotion d’un instant. C’est une peinture forte et sensible, à l’écoute du monde.

(…) L’œuvre monumentale en céramique, qui couvre près de 140m2 de surface sur les murs d’un ensemble de Bagneux illustre bien ce propos. Près de cinq mois ont été nécessaires pour réaliser cette magnifique installation, conçue comme un gigantesque puzzle formé de carreaux de 20cmx20cm. L’itinéraire pictural proposé reste fidèle aux figures et aux rythmes cher à l’artiste. Elle s’est donné pour but d’offrir aux habitants un mur coloré et vivant, propre à inspirer l’optimisme, même sous un ciel gris ! (…) »

 

© Marie-Odile Andrade, catalogue «rétrospective Amaranth Ehrenhalt », exposition Galerie Sud Bagneux, 1991.

Pas de video disponible